Domaine d'expertise, Francais

Intelligence artificielle / intelligence humaine: choisissez les deux

simon-zhu-983185-unsplash (1)Intelligence Artificielle: elle est à la bouche de tous en ce moment. Elle arrive et devrait être accueillie pour ce qu’elle est.

En tant qu’étudiante en mathématiques, je pensais que le «langage mathématique» était le langage universel. C’était mon «espéranto»: beau, absolu et destiné à être compris de tous. Avoir accès aux tenants et aux aboutissants d’une nouvelle démonstration était pour moi quelque chose de séduisant. Rassurant aussi, les mathématiques étaient là pour donner un sens à ce monde que je ne le saisissait pas dans son ensemble. Plus légèrement, on peut dire que j’étais attirée par le «côté sombre de la force».

De nos jours les scientifiques, en particulier les mathématiciens et théoriciens, sont devenus à la mode. Ils sont sollicités dans de nombreux secteurs. En effet, combien de modèles ont déjà été développés à l’aide de l’informatique théorique? L’IA semble être un être étrange sur lequel tout le monde a une opinion, et aime être médusé. Il me semble qu’il ne s’agit que d’un développement naturel de ce que nous avons déjà vu apparaître dans de nombreux domaines.

Au fur et à mesure que nous nous adapterons à ce que l’IA soit utilisée dans notre vie quotidienne, nous assisterons à de nombreux changements, mais surtout cela renforcera probablement le spectre de notre Intelligence Humaine.

Après tout, le changement rapide est un trait très humain, ce n’est pas nouveau.

Au cours des deux derniers siècles (au moins), nous avons progressé rapidement. Bientôt, nous choisirons l’IA pour toutes les tâches informatiques répétitives, rapides et précises. Nous devrions considérer cela comme acquis. Notre défi sera donc de le comprendre et d’accueillir l’IA comme un outil et de nous concentrer sur les nombreux dilemmes restants. C’est là que, je pense, notre intelligence humaine nous aidera à comprendre et à continuer d’évoluer au-delà des nouveaux défis que nous rencontrerons (par exemple sur des problèmes environnementaux ou en médecine).

Par ailleurs, les relations sociales se situent en dehors du spectre de l’IA et deviennent de plus en plus un sujet central dans notre société mondiale. Il ne s’agit pas d’un problème trivial. Apprendre à se comporter les uns avec les autres est extrêmement complexe et enrichissant. Cela fait très longtemps que de nombreux philosophes se sont intéressés à ce sujet, jusqu’à présent cela était perçu comme un problème d’élite.

Dans la mesure où l’IA supprime de nombreuses fonctions/tâches administratives ou répétitives, posséder de bonnes connaissances culturelles et être capable de fonctionner efficacement au sein d’une entreprise deviendra plus qu’une compétence complémentaire. Cela deviendra essentiel. La mondialisation des médias donne souvent une perception très superficielle des autres cultures et habitudes.

En pratique, au travail ou dans la vie quotidienne, être mal informé ou ignorant des cultures locales peut être très préjudiciable. Ce n’est plus une question «d’élite» pour ceux qui ont voyagé ou qui ont eu le temps de réfléchir au monde. L‘intelligence culturelle devient fondamentale dans tout processus de médiation, c’est le premier outil à utiliser en cas de préoccupations contradictoires.

Beaucoup de domaines restent dans le domaine de l’intelligence humaine. Nous recherchons toujours une touche personnelle, ce service exclusif et sur mesure… Localement, ce qui rend Singapour spécial c’est précisément son mélange d’histoire, de culture et de vision avant-gardiste. Son audace, sa technologie et sa combinaison écologique. ( cf ma formation sur la Culture au travail et la Vie de tous les jours pour une perspective pratique sur mesure).

Enfin, l’intelligence humaine fait déjà partie de nombreux progrès commerciaux: les médias, le marketing, les programmes informatiques et bien d’autres encore intègrent le facteur humain à leurs modèles pour atteindre un public ciblé.

La capacité à valoriser l’intelligence humaine et à considérer les différences culturelles comme une valeur fondamentale n’est plus une compétence facultative, mais un ensemble fondamental d’outils permettant d’éviter crise culturelle, incompréhension, stress et désenchantement.

À travers The Right Latitude, j’ai exploré Singapour d’un point de vue économique, mais j’ai également appris à approfondir davantage le thème social de la transculturalité. Je me suis rendu compte de l’urgence de la situation et à quel point cela peut aller loin.

Que ce soit à Singapour ou non, j’espère que vous aussi profitez du voyage sur votre bonne latitude.

 

sincèrement,

 

Claire

 

Photo by Simon Zhu on Unsplash

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s